08.06
Sat
J’en ai marre. J’en ai marre que l’on m’explique que je ne suis pas comme il faut. J’en ai marre que l’on m’informe que je ne suis pas normale, que l’on m’accuse d’avoir un problème ou encore d’être un problème. J’en ai marre que l’on me dise ce que je n’ai pas, ce que je ne sais pas faire, ce que je ne suis pas. Que l’on me signifie que je suis incapable, que l’on m’indique que je n’ai pas les qualités qu’il faut mais que je possède les défauts qu’il ne faut pas. Marre, marre, marre que l’on se donne le droit de me juger comme de juger les autres de la même manière, avec condescendance, avec dédain, répugnance, sévérité et exigence.

Qui je suis ? Qu’est ce que je vaux ? En quoi l’autre est-il mieux à même d’en juger que moi? De quel droit peut-on m’examiner, m’étudier et me classer dans telle ou telle catégorie d’individus, me condamner pour ce que je suis ? J’ai longtemps eu l’esprit faible, docile, apeuré, influençable. J’avais vidé mon crâne de son âme, chassé ma personnalité, et pour quoi... ? Pour y laisser entrer les autres.

Envahie par le rejet de moi et l’acceptation de l’autre, je n’étais plus personne. Mais mon esprit refoulé s’est révolté, et depuis il s’est durci, il n’est plus une pâte molle informe que l’on peut modeler selon une image, selon un modèle stéréotypé, moulé dans une forme qui convient à untel bourreaux du « comme il faut », dont les paroles acérées sont de véritables instruments de torture du soi en une forme étrangère qui plaît à l’autre mais pas à vous. Je ne savais pas qui j’étais, on a donc cherché à abuser de mon ignorance, à diminuer mon estime de moi, de ce que j’étais, pour créer quelqu’un d’autre, une marionnette estampillée conforme et viable et nommée mal-être ; ou sinon me détruire.

J’ai longtemps douté, maintenant je sais, je sais qui je suis. Je suis ce que je décide d’être, je suis qui je souhaite devenir, je suis une infinité de possibles qu’il ne tient qu’à moi de définir, je suis libre d’être et libre, je serai. Bien sûr mon livre n’est pas vierge, quelques pages ont déjà été écrites, mais quant bien même le passé et le hasard décident d’une part de mon avenir, je décide du reste.

Je ne serai pas comme il vous plaira, je ne serais pas l’image que vous aimeriez que je renvoie pour vous, une poupée qui vous renverrait une image rassurante de la société, une image de vous tel que vous aimeriez être, tel que vous aimeriez que l’on soit avec vous. Non. Je n’ai que faire maintenant de l’avis destructeur des autres, qu’ils soient des inconnus, des connaissances, des amis, de la famille, que m’importe ! Si je ne vous conviens pas et que vous souhaitez me changer, passez votre chemin, car je suis comme cela.

Désolée pour cette longue tirade mais il fallait que je l’écrive, que j’établisse cela sur papier une bonne fois pour toute pour me sortir de la tête toutes ces pensées, éradiquer ces doutes et ces craintes et aller de l’avant. J’espère que cela pourra aussi aider et convaincre d’autres, de ne jamais se laisser dicter quoi que ce soit par qui que ce soit.

comment 6 trackback 0
Rétrolien URL
http://patatox.blog.fc2.com/tb.php/78-431ec6f5
Rétrolien:
Commentaire:
C'est fou comme je me reconnais dans ton texte !! O.O

C'est juste un rendez-vous aux missions locales, l'an dernier, qui m'a renforcé dans ma position d'être moi et de dire haut et fort ce que je pense de la société avec toutes ses "normes". Soit, j'ai de nombreux défauts... Mais à force d'entendre des critiques insensées je suis devenue sourde à celles-ci. =.=


> j'aime bien aussi ton perso Syd, il a l'air sympa =D L'autre me fait un peu plus....comment dire... peur! XD

>> Ahah Syd... Quant à Maria, oui tu peux avoir peur d'elle avec sa cravache ! J'ai un one-shot de prévu avec ces deux là. :)
Silent Kea | 2016.08.06 23:03 | Modifier
Comme quoi on a un peu le même ressenti! =D
Oxalis | 2016.08.07 13:26 | Modifier
J'aurai pu écrire ce texte mot pour mot... Mais te lire me conforte davantage dans ma personnalité, qui déplait tellement.
J'ai renoncé il y a longtemps à plaire, d'autant plus que je suis vieux maintenant.
J'ai cessé de vouloir étancher ma soif des autres, de me sentir bien avec quelqu'un... J'accepte dans certaines mesures qu'on me marche dessus, tant que je peux utiliser les autres comme des ciseaux...
Je sais c'est pas très loyal, mais je ne fais que leur rendre la monnaie de leurs pièces...
Je salue ta détermination et ton intégrité.
Je me fous de ce que tu n'es pas, de ce que tu ne fais pas... Je regarde juste qui tu es.
;-)
kakushiken | 2016.08.07 17:24 | Modifier
> Oula! 4h du mat! Tu as fait la fiesta ma parole!

>> Même pas ! Mon corps reprends juste un rythme nocturne. :')

> Il fait un peu peur là j'trouve, on se demande si il mange des pancaques, des steaks et si c'est de la confiture ou du sang (avec son couteau tenu comme ça on dirait qu'il commet un meurtre!)

>> Ahah c'est bel et bien des pancakes... Urs ne mange pas, il bouffe ! X'D
Silent Kea | 2016.08.07 18:46 | Modifier
> J'aurai pu écrire ce texte mot pour mot... Mais te lire me conforte davantage dans ma personnalité, qui déplait tellement.
> J'ai renoncé il y a longtemps à plaire, d'autant plus que je suis vieux maintenant.
> J'ai cessé de vouloir étancher ma soif des autres, de me sentir bien avec quelqu'un... J'accepte dans certaines mesures qu'on me marche dessus, tant que je peux utiliser les autres comme des ciseaux...
> Je sais c'est pas très loyal, mais je ne fais que leur rendre la monnaie de leurs pièces...
> Je salue ta détermination et ton intégrité.
> Je me fous de ce que tu n'es pas, de ce que tu ne fais pas... Je regarde juste qui tu es.
> ;-)

Je vois que je ne suis pas la seule à penser ainsi =) Il faut savoir être "égoïste", se rapeller qu'on ne peut pas être objectif car nous prenons part de ce monde alors assumons notre subjectivité et acceptons de donner plus d'importance à notre propre avis plutôt qu'à celui des autres, et je rajouterai tant que ça nous ait bénéfique. Je suis pour le positivisme, prendre le meilleur d'où qu'il vienne. ^^
La loyauté, ça aussi c'est subjectif, si on est loyal envers soi-même, sa pensée profonde, alors on est loyal.
Oxalis | 2016.08.08 10:06 | Modifier
C'est exact ! Si nous sommes loyal envers nous-même alors on est loyal. Comment prétendre être loyal en reniant sa personnalité et en revêtant la personnalité d'autrui ?
Malgré mon attitude "brut de pomme" et mes pensées "abrasives", je suis pour le positif (même si j'attire le négatif) tant que cela ne verse pas dans l'exubérance... Faut dire que j'ai soif de positif, mais je reste sur mes gardes...
Et puis le négatif tempère ce positif qui a tendance à nous faire perdre pied;..
;-)
Kakushiken | 2016.08.08 13:32 | Modifier
Afficher ce message uniquement à l'administrateur
 
back-to-top