05.27
Wed
Pour l’instant tu vois, je tombe. C’est comme un appel d’air qui m’aspire là-bas, en bas. La chute n’est pas vertigineuse, elle est pernicieuse, dans le noir et le silence, doucement, doucement, imperceptiblement mais sûrement. Il n’y a pas de fond. On ne sait jamais quand est-ce que l’on va s’arrêter de tomber. Il semble que c’est infini et intemporel, cette chute paraît éternelle. Et le monde entier coule, et chacun prend appui sur son prochain, le sacrifiant en le noyant de plus bel, pour s’élever soi-même un peu, espérant respirer cet air au-delà quand par cet acte là, il l’empoisonnera. Et dans ces actes de bassesses, chacun sombre plus encore. Mais rien n’es perdu, l’espoir n’est pas mort encore, son cœur pulse et l’eau noire comme l’encre vils des mots assassins et accusateurs n’a pas encore envahit ses artères. La mécanique fonctionne, il suffit d’un premier geste pour que le tout s’engrène ! Une main qui pousse vers le haut un être qui plonge, un geste, juste un, fraternel et sincère et voilà la machine salvatrice qui s’actionne ! Chacun soulevant une main, chacun soutenant une main et tous respirant ensemble, plus qu’un air partagé, un espoir réalisé, un rêve conquis.
comment 2 trackback 0
Rétrolien URL
http://patatox.blog.fc2.com/tb.php/32-53316c20
Rétrolien:
Commentaire:
Étonnant... Il ne me viendrait pas à l'idée de pousser quelqu'un vers le bas pour me hisser lorsque je tombe...
Je tombe souvent, seul il est vrai... Chute vertigineuse dans un puits glauque et ténébreux...
Qu'importe, comme vous dites, cci s'arrêtera lorsque la vie nous quittera... Jusque là, l'espoir réside, non pas en attendant une main salvatrice ; mais d'être cette main salvatrice.
Tout est dit...
kakushiken | 2016.07.10 00:39 | Modifier
> Étonnant... Il ne me viendrait pas à l'idée de pousser quelqu'un vers le bas pour me hisser lorsque je tombe...
C'est l'instinct de survie qui veut ça. C'est pour cela qu'en se battant contre certains de ses instincts primaires, en s'en détachant avec un travail sur soi, on peut parvenir à l'altruisme, et en aidant les autres on s'aide soi. Enfin... c'est la théorie on va dire. J'étais dans mes heures rêveuses quand j'ai écris ça. =)

> Je tombe souvent, seul il est vrai... Chute vertigineuse dans un puits glauque et ténébreux...
> Qu'importe, comme vous dites, cci s'arrêtera lorsque la vie nous quittera... Jusque là, l'espoir réside, non pas en attendant une main salvatrice ; mais d'être cette main salvatrice.
> Tout est dit..
.
Je pense que parfois il est bon de savoir tomber seul et de se relever seul aussi. Même si personne ne tend la main, savoir que l'on peut s'aider soi même sans aides, c'est important et rassurant. Ce sont ceux qui savent se sauver eux-même qui sont le mieux à même d'aider les autres, pas l'inverse. Et puis, personne n'est jamais complètement seul au final, il y a toujours au moins un pas grand chose qui fait beaucoup. =)
Oxalis | 2016.07.10 14:28 | Modifier
Afficher ce message uniquement à l'administrateur
 
back-to-top